Accueil > Actualité > Trans Eco Express : signature d’une convention entre la CIVIS et la Région (...)

Trans Eco Express : signature d’une convention entre la CIVIS et la Région Réunion

Didier Robert, Président de la Région Réunion, et Michel Fontaine, Président de la CIVIS ont signé un accord entre les deux institutions afin de doter les villes du Sud, de 42 nouveaux bus circulant sur 12 lignes nouvelles d’une longueur de 120 kilomètres. Le projet total est de plus de 16 millions d’euros et est financé à hauteur de 70% par La Région Réunion.

Chargement du player...

Une convention partenariale pour la mise en place d’un réseau de transport en commun performant

Le rappel du contexte :

- Le transport collectif de personnes ne représente, en moyenne, que 7 % de la part des déplacements sur le territoire réunionnais. Le trafic automobile, lui, sans cesse en croissance concerne plus de 80 % des déplacements.

- Face à une croissance économique et démographique grandissante, la mise en place d’un réseau de transports en commun performant répondra aux attentes de la population et constitue donc un enjeu majeur de développement durable pour La Réunion.

Une volonté d‘agir ensemble pour trouver des solutions :

La Région Réunion, avec le soutien de l’État, intervient notamment pour l’aménagement de voies réservées partout où cela est possible. La mise en oeuvre du Trans Éco Express se traduit en 2011 par l’engagement du marché d’études, de maîtrise d’oeuvre et des premiers travaux de TCSP sur l’ensemble des microrégions en partenariat avec les Autorités Organisatrices de Transports concernées pour un linéaire de TCSP d’environ 50 km.

Les objectifs :

Le programme Trans Éco Express vise à doter progressivement La Réunion d’un réseau de transport à haut niveau de service en agissant sur trois leviers principaux :

- l’amélioration des conditions de circulation des bus de l’ensemble des AOT à travers la résorption de points noirs de circulation

- la mise en oeuvre progressive d’un parc de « bus propres »

- la mise en place d’une nouvelle gouvernance des transports Concernant la mise en oeuvre d’un parc de bus propres, la Région a lancé courant mai 2011 un dispositif expérimental auprès des EPCI (Établissements Publics de Coopération Intercommunale) consistant en une aide financière pour l’acquisition de matériels roulants.

L’intervention financière de La Région :

La Région s’engage auprès du Partenaire en proposant une participation financière, sous forme de subvention, permettant l’acquisition de matériel roulant neuf. Les taux de participation financière de la Collectivité sont fixés en fonction de :

JPEG - 80.6 ko

- de la nature de l’opération (création de ligne, extension de ligne ou renouvellement de parc)

- du type de bus

- du coût de l’opération

- de la fréquentation

- de la fréquence de passage

- de la longueur des lignes

- de la présence de Pôles d’Intérêts Régionaux sur la ligne.

L’objet de la convention :

La présente Convention porte sur l’acquisition par la Civis de 42 bus dont :

- 9 bus hybrides comprenant des accroches vélos

- 18 bus label EEV à filtres à particules comprenant des accroches vélos

- 8 microbus électriques

- 7 minibus urbains de type EEV

La participation de la Région après analyse des critères d’éligibilité sera de 9427292 €HT soit un taux de subvention de 67 %.

Ces acquisitions de matériel roulant contribueront à la desserte d’un linéaire total de 121.6 kilomètres (création de ligne + extension de ligne).

Une subvention supplémentaire de 1.6 millions d’euros a été accordée pour l’acquisition de batteries pour alimenter les 8 microbus électriques.

Le Trans Éco Express : le Nouveau Transport Public Réunionnais

Le programme Trans Éco Express (TEE) pour le développement d’une véritable politique de Transport Public Réunionnais vise à proposer une alternative crédible au tout automobile en dotant progressivement toute La Réunion d’un réseau de transport à haut niveau de service.

Les leviers du programme TEE

Le programme Trans Éco Express (TEE) agit sur trois leviers principaux :

- Améliorer les conditions de circulation des bus grâce à un maillage et des voies réservées partout où cela est possible.

- Développer progressivement un parc de bus « propres »

- Garantir une nouvelle gouvernance des transports Des itinéraires privilégiés pour la circulation des bus

L’un des leviers essentiels sur lequel s’appuie le TEE concerne l’amélioration des conditions de circulation des bus de l’ensemble des Autorités Organisatrices de Transports (AOT) avec le développement raisonné des transports en commun. Il s’agit notamment de créer des itinéraires privilégiés (voies réservées, aménagements,…) chaque fois que possible pour apporter des solutions aux congestions routières. À terme, le programme TEE permettra la mise en oeuvre d’une armature principale des transports en commun de l’île de La Réunion en utilisant de manière opportune le réseau des routes nationales. Ainsi, cette démarche régionale et nécessairement partenariale avec l’ensemble des AOT se concrétise par la réalisation d’infrastructures sur l’ensemble des réseaux routiers de l’île.

Il s’agit notamment d’accompagner les projets de TCSP, portés par les EPCI, en co-finançant jusqu’à 80 % des projets identifiés pour leur phase étude ou leur phase travaux (cadre de co-financement en cours de validation).

Favoriser la mise en service de « bus propres » à haut niveau de service

LE CONCEPT « BUS À HAUT NIVEAU DE SERVICE »

Un transport collectif est qualifié à « haut niveau de service » lorsque :

- Le service est continu tout au long de la journée sur la totalité de la ligne

- La fréquence, le temps de parcours, la régularité, l’accessibilité et la sécurité sont optimisés Ainsi, cela inclut des conditions de haut niveau de service à plusieurs niveaux :

- Les infrastructures (plate-forme, stations…)

- Le matériel roulant (plancher bas, accessibilité PMR, Wifi, Sécurité et info en temps réels par caméra et vidéo-transmissions, transport vélos ou Vae-Vélo assitance électrique,etc)

- Les conditions d’exploitation (guidage optique permettant un accostage optimisé et un temps d’arrêt réduit aux stations, priorités aux carrefours, informations aux voyageurs…)

- L’ optimisation de l’attractivité par l’esthétique et le confort.

Quelles sont les actions de la Région pour améliorer la circulation des bus à La Réunion ?

- 1- Elle accompagne les AOT dans la réalisation d’infrastructures destinées au passage d’un transport en commun en site propre dans le cadre d’un cofinancement régional pouvant aller jusqu’à 80 % (études et travaux)

- 2- Elle a engagé des chantiers routiers sur les routes nationales qui intègrent l’aménagement de sites propres pour les transports en commun :

EXEMPLES :

Est : réalisation du giratoire du Pôle sanitaire de l’Est avec l’aménagement d’arrêt de bus dans le cadre de la mise en oeuvre du futur TCSP de la Cirest Nord : aménagement du pont de la Rivière des Pluies qui dispose d’une première emprise TCSP avec une extension vers les rond-points de Gillot et de Commune Prima

Ouest : aménagement du carrefour Sabiani à St-Paul qui prévoit un tourne-à droite pour les transports en commun vers la rue Saint-Louis.

Sud : aménagement du Pont de la Rivière St-Etienne…

- 3- Elle a d’ores et déjà lancé des études ciblées sur les points de congestion routière en vue de l’aménagement de voies réservées pour le passage des transports en commun :

- Entrée Ouest de Saint-Denis

- Pont de la Rivière des Pluies

- Prolongement de l’axe mixte entre Cambaie et Savanna

- Utilisation des bandes d’arrêt d’urgence de 2x2 voies et des accotements des routes nationales

- Viaduc du Bernica (voie lente sens Sud/Nord)

- Chaussée Royale/Sabiani/accès gare routière à Saint-Paul…

JPEG - 80.9 ko
Photos
vendredi 16/09/2011