Accueil > Actualité > La Région Réunion au cœur de la semaine de la mobilité

La Région Réunion au cœur de la semaine de la mobilité

Chaque année, du 16 au 22 septembre, la Semaine Européenne de la Mobilité encourage collectivités, entreprises, associations, établissements scolaires à repenser leur façon de se déplacer au quotidien en privilégiant des transports plus écologiques et économiques. Le thème de cette semaine européenne 2014 est la qualité de vie en ville avec le slogan "Our streets, our choice ! " (nos rues, nos choix !) et met ainsi l’accent sur les moyens de transports pouvant améliorer la mobilité des usagers en ville. Marche à pieds, vélo, covoiturage, transports en commun... , c’est à la portée de chacun ! La présentation de la semaine a été faite à l’espace culturel "Cerise" à Saint-Paul le 15 septembre en présence de Fabienne Couapel-Sauret et des autres parties prenantes de la manifestation.

Les objectifs affichés de cette semaine sont : 1) la réduction des émissions de gaz à effet de serre, des pollutions et des nuisances ; 2) le changement de comportement en matière de déplacements. Sur le plan national : La mobilité durable est au coeur des préoccupations des pouvoirs publics. À ce titre, les orientations de la Transition Ecologique visent à encourager le renforcement de la compétitivité des modes alternatifs à la voiture individuelle. Il a permis, en particulier, d’accompagner les efforts entrepris par les collectivités locales pour l’amélioration de l’offre de transports en commun. L’objectif est de porter un regard sur l’intégration des projets de transports collectifs dans les projets urbains, afin de répondre plus globalement à des enjeux environnementaux touchant au cadre de vie et à l’accessibilité, à la qualité de l’air, à la bonne gestion des espaces et à la transition énergétique. Le développement, des transports collectifs urbains et des actions de mobilité durable, doit en effet permettre de lutter contre la congestion urbaine et de réduire la pollution de l’air, en aidant au report modal vers des modes de transport plus responsables. En mars 2014 le Ministère des Transports a validé du plan d’actions pour les modes de transports doux. Ce plan comportant 25 mesures à mettre en oeuvre dès 2014, s’intègre dans une stratégie nationale pour le développement des modes actifs qui traduit l’engagement de l’Etat sur la durée.

Sur un territoire insulaire exigu et accidenté, la géographie, la démographie et le contexte socio-économique de l’île représentent des contraintes fortes pour son aménagement et un frein important aux possibilités de déplacements. Aujourd’hui, la part modale du transport en commun se maintient depuis des années à un faible niveau (moins de 7%) malgré le développement des réseaux de transport public. Il reste non compétitif par rapport à la voiture. Cependant, compte tenu de la congestion et de la saturation du réseau routier, conséquence notamment de la croissance importante du parc de véhicules et de l’impossibilité de démultiplier le réseau routier de La Réunion, il est essentiel de répondre rapidement aux enjeux des déplacements sur l’ensemble de l’île en offrant aux usagers actuels et futurs un service de qualité optimale par des déplacements facilités sans avoir à jongler entre les différents réseaux existants. La loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (S.R.U.) du 13 décembre 2000 a prévu un syndicat mixte spécifique comme outil privilégié de coopération entre Autorités Organisatrices de Transports. C’est ainsi que la nécessité de créer un Syndicat Mixte de Transports à La Réunion a été reconnue par l’ensemble des Autorités Organisatrices de Transports de la Réunion afin d’élaborer une politique cohérente de déplacement à l’échelle de l’île.

Une politique régionale de déplacements en faveur des modes doux

Depuis 2010, la Région a insufflé une nouvelle dynamique en faveur des réseaux de transports collectifs afin de doter progressivement notre île d’un réseau de transports en commun performant répondant au mieux aux attentes des usagers. L’objectif est à la fois d’améliorer les liaisons urbaines et interurbaines par la résorption de points sensibles de circulation et de réaliser un maillage efficace du territoire. Pour cela, la Région a choisi de faire de La Réunion un exemple en matière de mobilité durable en mettant en place des actions concrètes telles que :

  • l’élaboration de documents et d’outils stratégiques avec le Schéma Régional des Infrastructures et des Transports (SRIT), pilier de la politique régionale en matière de transports et d’infrastructures et fruit d’une démarche partenariale avec l’ensemble des acteurs ;
  • la mise en oeuvre du programme Trans Eco Express (TEE) ;
  • la Voie Vélo Régionale (VVR) et l’élaboration du Plan Régional Vélo (PRV) ;
  • le développement de démarches éco-responsables à travers la mise en place d’un Plan Inter Administrations (PDIA) sur le secteur du Moufia notamment à travers la promotion du covoiturage ;
  • le déploiement du Réseau Régional de Transport Guidé (RRTG).

Le SRIT et ses actions

Le SRIT, volet transports du Schéma d’Aménagement Régional (SAR), vise à établir les grandes orientations en matière d’infrastructures et de transports se traduisant par la mise en place d’actions ciblées sur les transports individuels et collectifs aux horizons 2020-2030. Il concerne aussi bien le transport de personnes et de marchandises que les infrastructures de transport terrestres, maritimes et aériennes ainsi que les modes doux et constitue un cadre de référence pour la politique des déplacements menée à l’échelle régionale.

Photos
mercredi 17/09/2014