Accueil > Actualité > Création du Syndicat Mixte de Transports de La Réunion Le 1er octobre (...)

Création du Syndicat Mixte de Transports de La Réunion Le 1er octobre 2013

Le nouvel outil a été officiellement mis en place ce lundi 30 octobre par les Autorités Organisatrices de Transports (Région, Département, CINOR, CIREST, CASUD, CIVIS, TCO). Outil de gouvernance, le SMTR a pour but de favoriser l’usage du transport collectif en coordonnant les offres de transport des AOT, et en développant une politique de tarification harmonisée associée à un large accès à l’information. Le SMTR doit permettre une facilitation des correspondances tout en minimisant les temps d’attente.

La création du Syndicat s’est déroulée à la Villa du Département en présence de Didier Robert, Président de la Région Réunion, de Nassimah Dindar et des représentants des autres AOT.

La Présidente du département a été élue à l’unanimité, Présidente du Syndicat Mixte de Transports de La Réunion. Fabienne Couapel-Sauret a été nommée 1ère Vice-présidente. Il a aussi été acté que la présidence sera tournante entre les différentes AOT. 1ère Vice-présidente : Fabienne COUAPEL- SAURET (Région), 2ème Vice-présidente : Huguette BELLO (TCO), 3ème Vice-président : Philippe NAILLET (CINOR), 4ème Vice-président : Jean-Marc LAGARRIGUE (CIVIS), 5ème Vice-président : Nazir PATEL (CASUD) 6ème Vice-président : Eric FRUTEAU (CIREST) Le SMTR a été créé afin de permettre à un usager du transport en commun de voyager sans se soucier de savoir s’il emprunte un bus pour le compte de l’une ou l’autre des AOT. Cet usager n’aura plus à jongler avec plusieurs titres de transports dans son déplacement. Il aura ainsi droit à un ticket unique assorti d’une signalétique unique.

LE FONCTIONNEMENT DU SMTR

Le syndicat mixte est administré par un comité syndical composé de délégués désignés par les assemblées délibérantes de chacun des adhérents du syndicat mixte. Il est l’organe délibérant de la structure. Ce Comité syndical pourra éventuellement créer un Bureau Syndical (exerçant certaines attributions déléguées par le Comité syndical), composé du Président et des Vice-présidents dont le nombre sera à préciser. Les statuts prévoient également la création de Commissions thématiques chargées d’étudier les sujets relevant de leurs compétences, ainsi qu’un collège consultatif composé de représentants des communes, de personnalités qualifiées en particulier des représentants des associations de consommateurs et du monde du handicap, et de représentants des taxiteurs. En matière de gouvernance, objet du consensus entre les partenaires, il a été proposé que chacun des membres soit représenté au sein du comité syndical par 2 délégués et 2 suppléants. Un Président et des Vice-présidents, seront désignés au sein du comité syndical.

L’IMPLICATION DE TOUS LES ACTEURS

Considérant que cette démarche ne pouvait se construire sans l’implication de tous les acteurs du déplacement, un collège consultatif chargé d’émettre un avis sur les projets portés par le syndicat mixte sera constitué. Il pourra réunir des représentants des communes, des associations, des représentants du monde du handicap, les chambres consulaires et bien entendu des usagers réunis au sein d’une Communauté des Acteurs du Déplacement Durable.

LA REPARTITION DES FINANCEMENTS ENTRE AOT

Les membres du Syndicat Mixte contribuent de la manière suivante : 15 % pour la Région, 15 % pour le Département, 14 % par EPCI (5 EPCI à la création).

Le SMTR établira chaque année une programmation pluriannuelle de ses dépenses qui sera transmise aux adhérents.

LES DEPENSES DU SMTR

Concernant les dépenses d’investissement, notamment les dépenses afférentes à l’Enquête Ménage Déplacements, le comité syndical étudiera le principe d’un partage solidaire des dépenses. Le budget annuel prévisionnel en fonctionnement du SMTR est estimé à environ 700 k€/ an, soit environ 100 k€ par membre.

vendredi 29/11/2013